Contact@cesi.fr | 0 800 054 568 (service & appel gratuits)

Accueil > Notre Actualité > Retour sur l'Observatoire Social de l'Entreprise

Retour sur l'Observatoire Social de l'Entreprise



Le CESI a présenté, lundi 9 mai, son « Observatoire Social de l’Entreprise » avec pour sujet "la transition numérique". À cette occasion, les résultats de ce 10ème sondage, commentés par Brice TEINTURIER, Directeur délégué Général d’IPSOS ont été présentés en détail.

Suivis d’une table ronde avec la participation de :


  • Christine Balagué, Titulaire de la Chaire réseaux sociaux et objets connectés à l’Institut Mines Télécom, Telecom Ecole de Management et Vice-présidente du Conseil National du Numérique entre 2013 et 2016,
  • Laurent Pontegnier, Délégué Général de Transition Numérique Plus,
  • Philippe Lemoine, Président du Forum d’Action Modernités et Président de la Fondation Internet Nouvelle Génération,
  • Philippe Mutricy, Directeur de l’Evaluation des Etudes et de la Prospective chez Banque Publique d’Investissement France,
  • Philippe Dumont, Directeur en charge des services numériques pour la ville chez Cisco France.

Cette table ronde a permis à ces 6 participants de confronter leurs points de vue :

Brice Teinturier évoque "L’impact de la transition numérique est perçu majoritairement comme positif… Il n’y a pas de résistance, les salariés adhèrent et pensent que cette transformation numérique est une opportunité. Quant aux chefs d’entreprise, un sur deux estime qu’il s’agit d’un phénomène de mode. »
 
Philippe Mutricy est étonné par la réaction des chefs d’entreprises. Pour lui, 3 barrières viennent expliquer cela :


  • Les chefs d’entreprises se sentent protégés par la réglementation
  • L’existence d’une proximité avec les clients,
  • Le fait de considérer que l’activité n’est pas délocalisable.
"Il y a bien une convergence sur ce que dit le baromètre et sur ce qu’on a sur le terrain. C’est donc une source d’étonnement car une partie des chefs d’entreprises sous-estime ce qui est en train de se passer… "
 
Christine Balagué s’interroge sur le fait que les gens n’imaginent pas la transformation numérique sur la connaissance de ce que c’est.
"J’ai envie de leur poser cette question : qu’est-ce que la transition numérique ?
C’est une remise en cause d’un modèle économique, de l’organisation de travail… et ce que perçoivent les gens n’est pas la réalité. Il y a une nécessité à faire en sorte que les gens comprennent ce qu’est la transition numérique, avant même de la juger. "
 
Pour Philippe Dumont, il y a un changement pour les entreprises en termes de chaîne de valeur et de relation client. Beaucoup de transformations au sein des entreprises, avec le télétravail, le partage de l’info, et un salarié au cœur de la discussion, ce qui écrase les hiérarchies et fait apparaître de nouveaux champs possibles avec la co-innovation...
 
Il souligne que la transformation digitale est fondamentale, le consommateur est porteur de cette transformation. "Quand on est dans une entreprise et qu'on doit gérer cette transformation en interne, on a des collaborateurs qui sont agiles sur tout ce qui est de l'ordre du numérique."

Pour lui, la transformation numérique englobe 3 axes :


  • Les nouveaux outils, l'employé est en demande de ses nouveaux outils,
  • Les nouveaux usages, de nouvelles façons de faire sont en train d'apparaître,
  • Le type d'adoption, les gens adoptent les nouveaux outils assez facilement.
"Les gens ne sont pas effrayés par l'outil mais pour autant ils ne vont pas l'adopter forcément.
Ce n'est pas un problème de formation aux outils mais un problème de gestion du changement et d'accompagnement à la transformation numérique."

 
Philippe Lemoine considère que parler de la transition numérique équivaut à aller d’un univers que l’on connaît, mais dans lequel on ne sait pas comment y aller, alors que la transformation numérique, il est question de savoir comment on avance sans savoir où l'on va.
"Il y a bien une transformation numérique de l’économie de nos sociétés, on ne peut pas confondre les différents cycles. Il y a un acteur nouveau, les gens. Ce sont les gens qui se sont équipés et qui ont inventé les usages. C’est un changement dans les jeux des acteurs avec une transversalité considérable."

Pour lui, un emploi sur deux va disparaître ou se transformer dans les 15 ans à venir. Les enjeux de mobilité et de formation sont extrêmement importants.

Pour Laurent Pontegnier, on voit une forme d’antagonisme, "les entrepreneurs se sont facilement appropriés ces nouveaux outils de travail collaboratif mais ils n’ont pas franchi le pas dans l’utilisation pour leur propre activité business. En France, nous sommes en retard sur tout ce qui concerne le site web, la présence des réseaux sociaux et la publicité en ligne. Ces nouveaux modèles de génération d’outils ont fait naître une disparité entre l’appropriation personnelle en question et la réalité de ces outils dans les entreprises pour leurs promotions commerciales. "


Découvrez aussi :



 

Notre actualité
ZOOM SUR
Découvrez le CESI en images
Le CESI est aujourd’hui un groupe d’enseignement supérieur et de formation professionnelle de premier ordre, spécialisé dans la formation des cadres, agents de maîtrise, ingénieurs, techniciens et experts métiers. Il développe ses activités dans le cadre de 5 marques : ei.CESI, exia.CESI, CESI entreprises, CESI alternance, CESI certification.


Découvrez le CESI en images

Revivez le Manifeste du CESI pour l'alternance et l'apprentissage dans le supérieurViacesiIngénieur par l'apprentissage (2)