Contact@cesi.fr | 0 800 054 568 (service & appel gratuits)

Accueil > Communiqués de presse > Premières observations sur le rapport de François Germinet

Premières observations sur le rapport de François Germinet


Paris, le 4 mars 2016



Voici la Tribune de Sophie CRESPY, Directeur de CESI entreprises sur le rapport Germinet :


1/ Inscrire la formation continue dans le champ du Supérieur en s’appuyant principalement sur les acteurs du Supérieur (les universités) aura pour effet évident, à terme, de valoriser la formation continue, ce qui profitera également au secteur privé (organismes de formation), au sein desquels l’offre de formation s’est développée ces trente dernières années et dont l’image n’est globalement et injustement pas très bonne.

C’est finalement comparable à ce que nous avons connu ces dix dernières années avec le développement de l’apprentissage et l’alternance sur des dispositifs post-bac (Bac +4 et Bac +5 notamment) dans les universités comme dans certains organismes de formation (dont le CESI), développement qui a eu pour effet bénéfique de démontrer que l’apprentissage était également une voie d’excellence (cette nouvelle image profitant alors à l’ensemble des dispositifs en apprentissage (infra bac notamment) considérée jusqu’à peu comme étant quasi exclusivement une solution à l’échec scolaire. C’est donc une concurrence qu’il ne faut pas craindre.
 

2/ S’agissant des préconisations contenues dans le rapport, on ne peut qu’être d’accord. Les cursus proposés aux étudiants, produits historiques des universités, ne peuvent être transposés tels quels. Ils doivent être pensés pour les salariés (approche compétences, pédagogie, enseignants formateurs spécialisés, rythme, accompagnement, flexibilité et d’individualisation des parcours…).
 

3/ A noter, et les organismes de formation positionnés sur le champ du Supérieur (le CNAM cité dans le rapport mais aussi le CESI) le savent bien, proposer une offre de formation continue suppose d’investir fortement dans la communication et le commercial (dans un champ extrêmement concurrentiel) pour faire connaître leur offre et parallèlement « offrir » des services associés exigeant de l’expertise (accompagnement dans l’ingénierie financière par exemple). Cela peut constituer le principal frein au développement souhaité.
 

4/ Enfin, les universités ont une vraie force que beaucoup d’organismes n’ont pas, c’est bénéficier déjà pour bon nombre d’entre elles d’une marque forte sur laquelle elles pourront s’appuyer pour attirer des salariés.
 

Contact Presse :
Carla Gomes
Tél : 01 44 19 23 08


 

Notre actualité
ZOOM SUR
Découvrez le CESI en images
Le CESI est aujourd’hui un groupe d’enseignement supérieur et de formation professionnelle de premier ordre, spécialisé dans la formation des cadres, agents de maîtrise, ingénieurs, techniciens et experts métiers. Il développe ses activités dans le cadre de 5 marques : ei.CESI, exia.CESI, CESI entreprises, CESI alternance, CESI certification.


Découvrez le CESI en images

Revivez le Manifeste du CESI pour l'alternance et l'apprentissage dans le supérieurViacesiIngénieur par l'apprentissage (2)